Danièle Laruelle: dire, écrire, traduire…

  • Archives

  • L’indispensable!

    Vous êtes traducteur, vous jonglez avec les tarifs et les unités de paiement, vous rêviez d'un convertisseur?
    Ne rêvez plus, il est en ligne!

    Cliquez ici pour accéder au Convertisseur de tarifs.

    Le Portail de la traduction et les membres de son Forum ont conçu et testé cet outil pour vous permettre d'y voir plus clair.

  • Dernière parution

    Les Stones
  • Travail en cours

    Pegasus
  • Rubriques « blog »

La surprise du chef

Posted by danakame sur 15 février 2013

Stones 1984

En 1984, j’ai eu le plaisir de traduire pour les éditions Robert Laffont l’ouvrage de Philip Norman intitulé «Les Stones».

Est-ce l’esprit facétieux de George Orwell?
Par le plus grand des hasards, au cours d’une recherche sur le Net, j’ai eu la surprise de découvrir récemment que le livre avait été réédité dans une nouvelle version étendue – il est vrai que depuis le temps, ça méritait une mise à jour –, et que mon nom s’était vu adjoindre celui d’un autre traducteur, Anatole Muchnik. Date de parution, 22 novembre 2012 (c’était l’anniversaire de ma mère).

Je suis ravie que cet excellent livre reprenne vie, alors qu’il était tombé des catalogues depuis des lustres.
J’aurais cependant aimé être mise au courant. Peut-être étais-je disponible pour traduire les modifications et ajouts apportés par l’auteur de l’oeuvre originale? J’exerce toujours.

Depuis l’époque où l’on m’adressait encore des comptes d’exploitation concernant cet ouvrage, tout le monde a déménagé, bien sûr, les éditions Robert Laffont et moi.
Mais, curieusement, les responsables des droits dans cette maison semblent ignorer l’existence des moteurs de recherche en ligne – il suffisait de taper mon nom pour accéder en quelques clics à une adresse mail afin de me contacter.

Incompétence? Négligence?
Me croyait-on morte?
Objection, Votre Honneur: la propriété intellectuelle «perpétuelle, inaliénable et imprescriptible» est transmissible aux héritiers… (CPI, article L121-1).

Ignorait-on aussi, dans cette estimable maison, que l’éditeur «ne peut, sans autorisation écrite de l’auteur, apporter à l’oeuvre aucune modification.» (CPI, article L132-11).
En tant qu’auteur de la traduction, j’aurais dû être au moins consultée.

Je n’ai eu qu’un tort, celui de ne pas reprendre mes droits sur ma traduction tombée dans l’oubli, puisque l’éditeur n’assurait plus, et ce depuis longtemps, «l’exploitation permanente et suivie» à laquelle il est en principe tenu (CPI, article 132-12).

Bref, retour à George Orwell: «Certains animaux sont plus égaux que d’autres» – et les traducteurs n’en font pas partie.

Publicités

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :