Danièle Laruelle: dire, écrire, traduire…

  • Archives

  • L’indispensable!

    Vous êtes traducteur, vous jonglez avec les tarifs et les unités de paiement, vous rêviez d'un convertisseur?
    Ne rêvez plus, il est en ligne!

    Cliquez ici pour accéder au Convertisseur de tarifs.

    Le Portail de la traduction et les membres de son Forum ont conçu et testé cet outil pour vous permettre d'y voir plus clair.

  • Dernière parution

    Les Stones
  • Travail en cours

    Pegasus
  • Rubriques « blog »

Adieu…

Posted by danakame sur 18 août 2009

logo_francemusique

Chroniques de la vie musicale

1990 – 1991

Tout fout l’camp!

Le 45 tours est malade, le 45 tours va mourir!

40 ans et tous ses sillons, le 45 tours est mort. Signe des temps dont les amateurs de classique ont bien tort de ne pas se soucier sous prétexte que cette disparition affecterait seulement nos chères têtes blondes, réduites désormais à dépenser davantage pour entendre les tubes de leurs idoles en 33 tours ou en compact.

Voici donc nos enfants munis de ces disques longue durée dont seules quelques plages les intéressent. Quitte à se ruiner, ils ne tarderont pas à abandonner le 33 tours peu pratique pour le compact moins fragile et programmable. D’où augmentation des ventes de lecteurs et baladeurs compacts bon marché et d’où, à terme, disparition du disque noir qui fait déjà figure de malade et perd des mètres de rayonnage dans les supermarchés de la musique. Et les 13 à 18% d’Européens qui achètent le répertoire classique ne pèseront pas bien lourd dans la balance en admettant même qu’ils protestent!

Si, comme 90% des foyers britanniques – et comme certains de mes amis — vous faites partie des dinosaures qui ne possèdent pas encore de lecteur laser, vous savez ce qui vous reste à faire.

Inévitable, dites-vous résigné, c’est le progrès. Mais est-ce bien le progrès que perdre la mémoire? Car tout ce qui existait en noir ne reparaîtra pas plus en compact que n’est reparu en vinyle l’ensemble du catalogue des 78 tours.

Vous protestez que je suis injuste puisqu’on réédite en disque laser, et même du 78 tours. Hélas, ces merveilleux introuvables redeviennent vite introuvables, et si l’on enregistre aujourd’hui plus que jamais, les titres tombent des catalogues comme les feuilles mortes à l’automne faute d’avoir réalisé des ventes suffisantes.

Propulsé dans l’ère du produit, le répertoire classique se réduit peu à peu aux oeuvres qui font recette et aux interprètes qui se vendent. Et le vaste public — dont la pratique musicale se limite souvent à celle toute passive de l’écoute — se trouve coupé des traditions, privé de références et soumis aux caprices arbitraires de la mode. Le voici engagé sur la pente dangereuse où la valeur marchande remplace la valeur et où le goût du jour tient lieu de goût.

Je suis peut-être Cassandre, je suis peut-être rétro, mais je prends résolument le parti de l’histoire.

Wheel_Or_web

© Danièle Laruelle, France Musique, février 1991.

Publicités

Sorry, the comment form is closed at this time.

 
%d blogueurs aiment cette page :